3 semaines d’aventure entrepreneuriale, le bilan, la suite de l’aventure

L’aventure SpeedTattoo s’est déroulée au mois d’Août 2009 pendant mes congés estivaux. L’objectif était de vivre une petite expérience entrepreneuriale en vendant des produits « ludiques » sur les marchés de la côte atlantique. Voici le bilan de l’expérience :

En chiffres :

  • 540 € d’investissement initial
  • 200 € de frais divers (marketing, droits de place)
  • 732 € de chiffre d’affaire :
  • 8 marchés = 48 Heures travaillée dont beaucoup d’heures de « présence »

Le bilan chiffré n’est pas forcément positif… mais  il n’est pas du tout négatif non plus ! En gros, nous avons investi 540€ que nous avons récupérés en intégralité. D’autres frais sont venus se greffer en plus de cet investissement dans le stock initial (frais variables comme les droits de place, quelques investissements marketing « coup de cœur »)  pour arriver au final à l’équilibre entre recettes et dépenses.

En expérience :

Les points forts :

  • Une expérience unique
  • Des rencontres et échanges très agréables avec les commerçants et les clients
  • Une prise de risque (réfléchie) = une vraie aventure et du concret

Les points faibles

  • Manque de « culot » et de mise en valeur du produit,
  • Peu de réflexion marketing, à part un joli présentoir fait maison !
  • Un produit bien connu sur d’autres marchés et par les commerçants mais pas forcément très rentable.
  • Un investissement plus important au départ aurait permis un meilleur achalandage en fin d’expérience, les modèles les plus prisés n’étant plus disponibles, notre stand était moins attractif.

La conclusion la plus simple de cette aventure est la suivante :

Nous nous sommes offert une formation  formidable d’un mois sur le terrain, sur les thèmes de l’entrepreneuriat,  du commerce non sédentaire, du marketing, de l’approvisionnement, la gestion de stocks… Et cette formation ne nous a rien coûté !

Cela peut paraître naïf de présenter un bilan avec cette légèreté alors qu’une entreprise représente pour certains l’unique source de revenu voire toute une vie. Cependant, nous assumons surtout le fait de nous être lancés. Même si ce n’est pas une excuse, on sait que les premiers moments de vie d’une entreprise sont rarement les plus faciles.

Et après ?

Tout le bénéfice est dans le stock restant : l’objectif est donc de poursuivre l’activité à travers une boutique en ligne à venir (eh oui, avec un peu de retard !) puis de réinvestir le bénéfice espéré dans un réapprovisionnement pour enfin gérer notre petite boutique en ligne !

Pourquoi n’avoir rien fait depuis un an ? Il est facile de se faire « piéger » par la routine du boulot ! A vrai dire, j’ai aussi passé du temps à faire naître le bébé EtreRiche qui ne demande qu’à grandir encore. C’est aussi en quelque sorte une « base de lancement » pour faire connaître notre future boutique en ligne.

Nous avons beaucoup d’idées pour développer cette activité sur internet malgré la concurrence existante. Il ne nous reste qu’à reproduire ce que nous avons osé au cours de l’été 2009 : Agir !

5 réponses sur “3 semaines d’aventure entrepreneuriale, le bilan, la suite de l’aventure”

  1. Bien que le bénéfice monétaire ne soit pas spécialement haut, tu en a tiré d’autres bénéfices qui ont aussi toute leur importance.
    Une formation au commerce gratuite, une envie d’aller plus loin, un lancement dans l’entrepreneuriat. Tout ça ce n’est pas rien.

    Si tu avais fait ceci, tu aurais mieux fait cela. Avec des si on peut tout faire. Le plus important c’est que tu es passé à l’action. Tu as testé. Et ça c’est vachement important à mon sens.

    La prochaine fois, tu ne pourra que faire mieux et c’est un vecteur de motivation. De toute façon, au début on rentre pas toujours dans nos frais.

    Chapeau bas!

    PS : je voulais retwitter ton article, mais ton plugin de partage est mal foutu je trouve : il mets le lien vers l’article directement comme tweet, sans mettre le titre… Essayes Topsy Retweet Button 😉

  2. Merci Charles pour ces encouragements. Ce que tu dis rejoins la conclusion de l’article, il n’y a pas d’autre secret qu’agir pour réussir ! (sans vouloir plagier le fameux slogan d’Olivier Roland).

    Sur tes conseils, j’ai réactiver le plugin dont tu parles. J’avoue que je n’avais pas fait attention à ce que ca pouvait donner pour les « retwetters ».

  3. Tu en as plus appris que si tu avais été salarié de ce même business.

    Avec le temps l’objectif est de s’améliorer, de partir sur une idée rentable, puis de baisser le coût (achats, logisitque), et d’augmenter les ventes (augmentation de l’offre, ou positionnement différent de la concurrence).

    Après on y prend goût et ça vient tout seul ;- ))
    Où en es tu dans cette boutique en ligne ducoup?

    Alex

  4. Salut Alex,

    Pour l’instant, plus de boutique en ligne dans les cartons. Mon excuse : une année de salariat intense sur un projet qui arrive à échéance, un bébé dans la famille et le manque d’organisation pour gérer ces vies parallèles. Mais je suis en réflexion constante pour trouver LE business qui correspondra à mes attentes, sans en devenir esclave.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.