[BIB] Le réseau JADE pour apprendre à entreprendre

Voici un nouvel article à glisser dans ma BIB, ma Boîte à Idées de Business. Aujourd’hui étudions un concept d’association pour apprendre à entreprendre : Le réseau JADE ! Cet article est rédigé dans le cadre du Challenge Pourquoi Entrepreprendre proposé par Jérôme Hoarau.

Le thème du Challenge

Aujourd’hui, la communication entre le monde de l’éducation (les étudiants) et le monde des entreprises est très limitée. Peu de travaux collaboratifs, peu de discussions, et notamment avec les PME et les TPE. C’est dommage pour notre société.

Comment feriez-vous pour remédier à cela ?

Quels services, produits ou organisations proposez-vous ?

Le constat :

A la première lecture du challenge, on se dit qu’il y a beaucoup à faire en termes de communication entre les entreprises et les étudiants. En creusant un peu plus, je réalise que j’avais tout de même eu la chance de trouver de nombreux ponts dressés entre les deux mondes pendant ma scolarité. Et cela a commencé finalement assez tôt :

  • En école primaire : visites de fermes ou  de cuisines de restaurant…,
  • Au collège : forum des métiers lors desquels les artisans et entrepreneurs venaient partager leurs passions…,
  • Au lycée : semaine « scientifique » avec visites d’une usine de fabrication de composants électroniques, visite d’un viaduc en construction…
  • En cycle ingénieur : stages, intervenants professionnels, nombreux  projet étudiants au service d’entreprises…

Avant d’entrer dans le vif du « challenge », je souhaite donc d’abord tiré un coup de chapeau à tous les enseignants et professionnels qui font des efforts pour lier les deux mondes.

Cependant, même si ces confrontations ont lieu assez souvent, on peut se demander si elles permettent une véritable communication. Lors des activités que j’ai citées plus haut, la plupart des élèves se baladent en « mode touriste ». Ils ne sont pas acteurs de ces rencontres. La principale raison à cette distance est pour moi le manque d’interactivité, le manque de désir suscité par cette vie lointaine (dont les adultes se plaignent quotidiennement par peur de rater une hypothétique « retraite »). Les plus gros efforts sont donc à faire au niveau des mentalités, mais c’est un sujet socio-politique qui dépasse le cadre de cet article ;).

L’idée :

Il existe un outil intéressant pour véhiculer les valeurs de l’entreprise : l’association.

Pour rapprocher le monde de l’entreprise et les jeunes, je préconiserais la création du réseau JADE (Juniors Associations pour la Découverte de l’Entreprise). Il s’agirait d’un réseau d’associations locales de jeunes (à partir de 16 ans) dont l’objet social serait de façon générale l’assistance aux foyers à revenus modérés. Chaque association aurait pour spécialité l’un des domaines suivants : les petits dépannages, les services à la personne, la fourniture de mobilier, de biens domestiques courants…

Une entreprise c’est avant tout un réseau de partenaire. Une association JADE fonctionnerait selon le schéma suivant :

Une association JADE fonctionnerait comme une entreprise, avec les mêmes types de partenaires (ou presque).

  • Des fournisseurs de biens ou de services
  • Des clients adhérents aux revenus modérés. Les critères de ressources qui justifient la vente de biens ou services à ces clients sont importants car ils doivent garantir qu’une association de ce type n’entre pas en concurrence déloyale avec des entreprises « classiques », en s’adressant à des clients qui, de toutes façons, n’auraient pas eu les moyens de faire appel à ces entreprises.
  • Des banques
  • Un conseil de surveillance composé de représentants bénévoles de TPE ou de PME (salariés ou dirigeants) garantissant le respect des valeurs du réseau JADE et guidant les jeunes dans leur gestion quotidienne et leur vision stratégique.
  • Des actionnaires : entreprises partenaires à qui les membres de l’association devront rendre des comptes en échange de sponsoring (voir ci-dessous)
  • Un bureau jouant le rôle comité de direction et d’organe de gestion, assurant les fonctions supports (comptabilité, achats-appro, commerce, logistique…)
  • Des membres actifs jouant le rôle de « salariés ».

Les principes et les valeurs JADE :

  • Des associations locales,  spécialisées dans un domaine et à taille humaine
  • Une vocation durable et une responsabilité sociale assumée
  • Des échanges gagnants-gagnants : un des principes fondamentaux de l’entreprise est bien sûr le profit pour en assurer la pérennité. Pour réussir le pari d’intéresser les jeunes à l’entreprise, il faut bien sûr que les membres y trouvent leur compte. Les « actionnaires-sponsors » seraient ainsi des entreprises nationales partenaires « rémunérant » les membres en leur offrant des places de cinéma, des bons d’achats dans des centres culturels, des voyages pour les meilleures associations… L’intérêt pour ces sponsors étant bien sûr la promotion de leur marque à travers la médiatisation des activités du réseau JADE.
  • Les TPE et PME verraient quant à elle un intérêt à faire participer leurs dirigeants pour repérer des jeunes talents ou leurs salariés pour faire travailler leur créativité (à travers un crédit de temps consacré au réseau JADE)

Si vous appréciez cette idée, merci de voter pour elle sur le blog Pourquoi Entreprendre ! Merci !

6 réponses sur “[BIB] Le réseau JADE pour apprendre à entreprendre”

  1. On a pas avance9 certain: abOn est 4 ans en raterd!!!bb Je suis de ceux qui pensent que nous avons avance9 et appris tous pleins de choses. Nous avons fait nos erreurs comme le restant de la plane8te. Il ne faut pas oublier que le domaine n’existe pas depuis 100 ans. C’est une industrie qui a encore la couche aux fesses. Dans 5 ans, les outils absaveur du moisbb actuels (WordPress, Twitter, FaceBook et cie) auront e9te9 remplace9s par de meilleurs outils plus performants et encore plus adapte9s e0 nos besoins.Nous avons de belles initiatives et elles me semblent avoir un futur glorieux. Il y a des abshops webbb qui sont tre8s solides et pertinentes, e0 mon avis. La collaboration et l’entraide me semblent toujours des concepts tre8s forts ici.Comment fait-on pour montrer que le Que9bec peut encore eatre progressiste et en avance sur son temps? On fait comment pour faire nommer un ministre du de9veloppement nume9rique? Un e9lu qui ne ferait que e7a? On se prend un rendez-vous avec notre Premier Ministre et on lui explique la patente?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.