Gérer votre budget !

Piloter ses finances

Ceci est le second article de la catégorie « Piloter », 2nde étape pour devenir un être Riche ! Je l’ai vraiment compris récemment grâce à la simple définition de la richesse,  on ne devient pas riche en gagnant des millions mais en trouvant un juste équilibre entre ses dépenses et ses sources de revenus. C’est bien simple, celui qui a un salaire de 3000€ par mois ne s’enrichira pas s’il en dépense 4000€ dans le même temps. Que l’on raisonne avec un Smic ou un salaire de star, le principe est le même.

Gérer son budget régulièrement (une à deux fois par mois suffisent) est l’étape incontournable pour comprendre l’état de ses finances et prévoir leur évolution. Comme je l’explique dans la page « Qui suis-je? » , je n’ai rien inventé de la plupart des principes évoqués dans ce blog. Mon objectif est de partager mon expérience sur des solutions simples que, peut être, vous ne mettez pas en pratique. Moi même, j’ai attendu un an après mon vrai premier salaire pour commencer à gérer ce fameux budget.

Comme un bon exemple vaut mieux qu’un long discours, voici ma méthode :

« Tracer » ses dépenses

Tout d’abord, j’ai pris l’habitude d’utiliser le moins possible d’espèces. En effet, la carte bancaire est acceptée chez la quasi totalité des commerçants pour des sommes de plus en plus faibles, c’est donc le moyen de paiement que je favorise. L’avantage, c’est qu’avec les services de gestion de comptes bancaires en ligne (bien souvent gratuits ou inclus dans les contrats bancaires), l’intégralité de mes dépenses (ou presque) est listée sur mes relevés. Certains disent que la carte bleue nous fait perdre la notion de l’argent, je pense plutôt que c’est le moyen le plus simple et le plus rapide de tracer ses dépenses.

Choisir un outil

Concrètement, je télécharge directement le relevé de mes dernières opérations bancaires dans un format (CSV) compatible avec un traitement par tableur (Excel par exemple). Pourquoi un tableur ? Parce que je trouve que c’est le bon compromis entre la simple feuille de papier (peu pratique pour les calculs et les automatisations) et les logiciels de gestion de budget (qui offrent soit trop de contraintes, soit trop de fonctionnalités). En tout cas, le tableur est la solution idéale pour commencer à gérer mon budget. Je pourrais remettre en cause ce choix quand je connaîtrais mes habitudes et mes vrais besoins, préalable indispensable au choix d’une solution logicielle adaptée.

Classer ses flux financiers

Je crée un nouvel onglet dans mon tableur pour chaque mois et je liste mes flux dans les catégories suivantes :
-revenus (principalement mon salaire) +100%
-épargne obligatoire (cette catégorie fera l’objet d’un article plus approfondi) -25%
-dépenses inévitables (transport, alimentation, téléphonie, assurances, logement et charges, dettes diverses)-50%
-Bien-être (activités sportives, habillement, coiffure, beauté, développement personnel …)-10%
-Loisirs (restaurant, sorties, biens culturels, …)-10%
-Dépenses diverses, Imprévus (objectif, réduire le plus possible cette catégorie) (-5%)

Analyser ses flux et affiner son budget

Avant de gérer mon budget, on peut dire que 100 % de mes dépenses étaient affectées à la catégorie dépenses diverses. La répartition que vous voyez là résulte de l’étude progressive de mes dépenses. C’est un processus souple  qui doit être en phase avec mon arbre de vie. Ce budget m’aide par exemple à déterminer le niveau de salaire minimum dont j’ai besoin pour assurer les besoins vitaux de mon foyer. Il est aussi motivant pour savoir ce que je m’autorise à dépenser pour le plaisir, sans craindre la fin du mois.

Et avec ça on devient riche ?

La gestion de mon budget met en évidence un principe fondamental pour devenir riche. Dès le début du mois, à réception de mon salaire, « je me paye en premier ». Dans la catégorie mystère « Epargne Obligatoire » se cachent les bases de mon enrichissement actuel et à venir. Mais ceci est une autre histoire ! 😉

5 réponses sur “Gérer votre budget !”

  1. L’outil Excel est le plus malléable et adaptable aux besoins de chacun, surtout si en se plongeant un peu dans Visual Basic vous arrivez à automatiser certaines tâches !
    Vous obtiendrez un programme personnalisé à peu de frais et aurez appris un peu d’informatique !! Après avoir testé pas mal de logiciels, j’en suis arrivé là et j’y trouve satisfaction !
    En ce qui concerne le classement des flux je trouve assez impressionnant l’épargne à 25% des revenus !! Vous avez atteint déjà un stade avancé de la bonne gestion !
  2. Dans le cas de la gestion de mon budget, je n’utilise pas (encore) de fonctions avancées d’excel (programmation visual basic) car ma gestion des « flux » n’est pas tout à fait définitive, je l’affine régulièrement. Mais je serais intéressé de partager nos modèles respectifs afin de les améliorer (sans données personnelles bien sûr !)

    Concernant le taux de 25%, il est prévu que j’apporte quelques précisions. En effet, il s’agit d’épargne, mais celle-ci est destinée à alimenter 4 fonds :

    -6% environ pour l’épargne de sécurité (celle que je suis sûr de garder ;))
    -6% environ en prévision des impôts (sur le revenu, taxe d’habitation)
    -6% environ pour alimenter un budget voyage pour l’année.
    -Et enfin, 6% environ pour l’épargne destinée à l’investissement en bourse, qui fera l’objet d’une série d’articles très bientôt.

    Avoir un salaire confortable aide à atteindre un taux d’épargne important mais la clef est vraiment d’identifier à l’avance les dépenses pour lesquelles on doit « s’obliger » à économiser (d’où le nom d’épargne obligatoire).

  3. Bonjour ! je n’étais pas revenu sur cet article et donc pas pris connaissance de votre réponse ! Les impôts, à mon sens, doivent être dans les dépenses (mensualisées si possible) courante.
    Quel Excel utilisez vous ?? 2007 ou avant ?? ceci a une influence sur les Macros ! Vous pouvez me joindre sur mon mail !
    1. Merci THibaut !
      Je viens seulement de prendre connaissance de ton article et il décrit parfaitement une méthode que j’applique moi même et que je n’ai pas évoqué dans cet article, la gestion des provisions et des amortissements ! A lire impérativement pour améliorer sa gestion budgétaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.