L’investissement immobilier est-il fait pour moi ? et pour vous ?

A bientôt 28 ans, j’ai suis locataire de ma résidence principale, un T3 loué à 650€ (soit un tiers de mes revenus mensuels) et je n’ai aucun crédit « sur le dos ».  Je vis en couple, je suis père de deux enfants et je dispose d’une épargne d’un peu moins de 10 000€ . Régulièrement je m’interroge donc sur l’opportunité d’investir dans l’immobilier, sans pouvoir trancher… Saurez vous m’aider ?

Mon parcours pour devenir un Être Riche (pas seulement matériellement, je le rappelle) a consisté pour l’instant à prendre le contrôle de mes finances personnelles en 3 étapes

  • Commencer à faire un budget
  • Me libérer de mon crédit étudiant
  • Entreprendre un processus performant de contrôle de mes finances grâce à Plenit’ Finances

Au moment où j’écris cet article j’envisage, en matière d’immobilier, les 3 options suivantes :

  • Rester locataire sans investir
  • Acheter ma résidence principale
  • Investir en immobilier locatif ancien
  • Investir en immobilier locatif neuf

Pour répondre à mes interrogations, je trouve toujours utile d’étudier d’un côté les avantages et  opportunités de chaque option et de l’autre les inconvénients ou risques, que chacune implique :

Option

Précisions

Avantages / Opportunités

Inconvénients / risques

Rester locataire sans investir Je reste dans ma situation actuelle en épargnant le plus possible par mois. Je reporte tout investissement immobilier. -Je ne contracte aucune dette et reste relativement « libre »

– Je ne suis pas brider par ma résidence principale pour faire des choix de vie structurants (changer de lieu de résidence, de vie professionnelle)

-je peux louer un logement plus petit en cas de difficultés financières

-Je verse des loyers à fonds perdus !

-Je ne prends pas de risques, mais je n’ai pas ce toit sécurisant pour protéger ma famille (en cas de bouleversements économiques par exemple)

Acheter ma résidence principale Je consacre mon loyer actuel au remboursement d’un crédit immobilier. -je ne paye plus de loyer à fonds perdus

 

-Malgré des taux d’intérêts historiquement bas, l’attribution de crédit immobilier aux primo-accédants est de plus en plus sélective. Les banques imposent des apports personnels importants.
Investir en immobilier locatif ancien Je fais un cas particulier de l’investissement immobilier dans l’ancien car il permet d’accéder à des biens meilleurs marché -Dans l’ancien, il est plus facile d’imaginer un investissement immobilier auto-financé (ou presque). La réalisation de menus travaux d’aménagements reste à ma portée. -En cas de difficultés à louer, si je ne dispose pas d’une garantie locative ou d’une capacité d’épargne suffisante, la situation peut menacer dangereusement l’équilibre financier du foyer
Investir en immobilier locatif neuf L’achat dans le neuf permet d’accéder à des dispositifs fiscaux particuliers. -De nombreux promoteurs propose des programmes dans l’ouest (ma région de résidence) encore dynamique malgré la crise ( achat appartement bordeaux, ou nantes par exemple)

-L’achat dans le neuf réserve moins de mauvaises surprises que l’ancien

-Ce type d’investissement nécessite un financement encore plus solide qui n’est pas à ma portée

-Les dispositifs de défiscalisation ne sont pas adapté à mon profil (revenus raisonnables et 2 enfants > peu d’impots)

Investir dans l’immobilier « papier » Je vous propose ce petit article synthétique très complet sur capital story -Investir une petite partie de son patrimoine dans une scpi permet de commencer doucement à diversifier son patrimoine, tout en profitant de l’effet de levier -les inconvénients, sont ceux des scpi (manque de liquidité, sentiment de propriété biaisé par le fait de ne pas se sentir réellement propriétaire et de ne pouvoir un jour disposer physiquement de son bien )

En conclusion, je ne pense pas être encore prêt à me lancer dans l’immobilier l’année prochaine. La construction de ma petite famille nécessite une bonne protection par la constitution d’une épargne de sécurité solide, avant la constitution d’un apport minimum nécessaire à tout investissement. Qu’en pensez vous ?

4 réponses sur “L’investissement immobilier est-il fait pour moi ? et pour vous ?”

  1. Bonjour David,
    bon bilan !

    Je penses qu’il y a un autre moyen que tu n’as pas évoqué pour l’immobilier dans l’ancien, c’est l’achat revente. En effet, tu achètes un bien en mauvais état que tu remets aux goûts du jour et tu le revends avec une plus-value.
    Cela te permets de ne pas prendre de risque sur d’éventuels loyers impayés et aussi de te permettre d’augmenter ton capital pour avoir un apport suffisant le jour où tu voudras investir.

    Lionel

  2. Bonjour, je pense que l’investissement locatif peut être une bonne solution pour constituer son patrimoine immobilier, compléter ses revenus ou réduire ses impôts. Toutefois, c’est un monde assez complexe et je pense qu’il faut être bien renseigné ou fait appel à un un conseil d’expert avant de se lancer. Pour ma part je m’intéresse depuis peu à cela, mais je ne me sens pas prête à me lancer pour le moment.
  3. Une société offshore permet également de jouir des avantages fiscaux, elle vous permet en effet de faire des investissements notamment en immobilier. Acheter des biens immobiliers dans une juridiction où le taux d’imposition est faible est une bonne initiative, car les charges fiscaux de vos biens doivent être payées dans le pays où ceux-ci se trouvent. En louant vos biens immobiliers, vous générerez des revenus fonciers. Si vous optez pour la construction immobilière, vous pouvez choisir de monter une société à l’étranger de type SCI.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.