Projet d’entreprise : « un mini business plan en QQOQCCP»

Business plan ?  Pas business plan ? Entre les partisans des plans d’actions bien ficelés et ceux qui préfèrent la preuve par l’action, la question du business plan fait débat. Comme pour l’idée, le business plan n’est rien sans l’action et les meilleurs études de marché ne remplacent pas les premières ventes pour tester une offre sur un marché. En revanche, se lancer sans se poser un minimum de questions est hasardeux. Je vous propose par exemple de répondre au minimum aux 7 questions du célèbre QQOQCCP. Voici mes réponses dans le cadre de l’aventure SpeedTattoo :

Quel produit ? Quel besoin ?

Cet article est l’occasion de présenter enfin LE produit qui est au cœur de l’aventure SpeedTatttoo. Comme son nom l’indique, il s’agit d’un produit de tatouage. Plus précisément, le produit est une pierre en argile moulé qui présente un motif en relief . Sur le principe du tampon encreur, on utilise cette « pierre à tatouer » avec un encrier pour reproduire facilement sur soi de multiples symboles.

Pour mieux répondre à la question « de QUOI s’agit-il ? », il est important de s’interroger sur le besoin auquel répond le produit. Dans notre cas, il apporte une solution simple à tous ceux qui souhaiteraient voir comment peut rendre un tatouage sur leur peau, avant d’en réaliser un définitif.

Qui achète ?

En tant que jeunes adultes, nous nous attendions à vendre à de jeunes adultes. En réalité, le produit par lequel nous étions nous-mêmes séduits attirait beaucoup plus les familles et les enfants. Plusieurs raisons expliquent cela. Tout d’abord, peu d’enfants ou d’ados ont l’autorisation de leurs parents pour obtenir de vrais tatouages. Les pierres à tatouer, parmi les pochoirs ou les décalcomanies, sont la seule solution pour réaliser des tatouages temporaires de qualité sans risque pour la santé. Par ailleurs, nos lieux de vente étant localisés dans des stations balnéaires familiales (voir ci-après), notre clientèle était, de fait, familiale. Enfin, je pense que le « packaging » et la façon de présenter le produit ont une grande importance sur les messages que l’on souhaite véhiculer, en l’occurrence, ils indiquent à qui s’adresse le produit.

Qui vend ? (les concurrents)

Il existe principalement trois sites de ventes en ligne de pierres à tatouer en France. Nous avons-nous même connu le produit sur internet. Apparemment c’est aussi un produit fréquemment vendus sur les marchés car les clients l’avaient déjà rencontré dans d’autres régions de France.

Où vendre ?

Pour cette première aventure entrepreneuriale, nous ne voulions pas nous lancer sur internet en raison de la concurrence existante. Ayant la chance de pouvoir passer nos vacances au bord de la mer dans ma région natale, nous avons opté pour les marchés estivaux. De plus, grâce à  un emploi saisonnier en tant que « placier » sur ces mêmes marchés quand j’étais étudiant, j’avais une bonne vision des contraintes réglementaires et de l’organisation.

Pourvu que le produit s’y prête, ce qui peut être le cas de pas mal de biens de consommations, les marchés estivaux sont un excellent moyen de tester sa fibre commerçante. En effet, il est plutôt simple de vendre sur un marché (voir l’article à paraître sur les aspects réglementaires). De plus, c’est un bon moyen de construire son argumentaire de vente. Et puis l’ambiance sur les marchés d’été est telle que c’est un vrai plaisir d’y rencontrer clients et autres commerçants.

Où se fournir ?

Pour notre produit précisément, il n’existe à notre connaissance qu’un seul fournisseur hollandais. Un simple contact établi grâce à un formulaire internet nous à suffit pour obtenir conditions de ventes, de livraisons.

Quand ?

Plusieurs idées peuvent être liées à cette question du Quand ?

-Votre produit est il consommé à une période précise du jour ou de l’année ? Dans notre cas, il s’agit d’un produit estival. Les clients profitent de porter peu de vêtements pour pouvoir « exhiber » leurs magnifiques tatouages 😉

-Quand devez vous commencez à entreprendre ? La réponse est évidente : tout de suite ! Comme toute chose dans la vie, c’est l’action qui compte. Et la vie est trop courte pour pouvoir remettre ses actions ou ses envies au lendemain. Attention si vous choisissez de vendre un produit de saison. Il est plus motivant de commencer à vendre des pierres à tatouer en été comme il est plus logique de vendre des chaussettes en hiver. Sinon vous vous découragerez de ne pas faire vos premières ventes rapidement.

Combien vendre ? Combien gagner ?

Ce point amène beaucoup de questions et autant de réponses complexes. Je vais poser quelques principes :

-La question du « combien ? » n’apparait que maintenant dans ce QQOQCP car ça ne doit jamais être la priorité ! Pour moi qui aime jouer avec les chiffres, c’est difficile à admettre, car on a besoin de se rassurer en simulant les profits, le nombre de ventes, en ajustant les prix. Ce qui est sûr, c’est que les estimations, même avec la meilleure étude de marché, se révéleront souvent fausses tant que vous n’avez pas eu les premiers contacts avec les clients ! Encore une fois, rien n’est plus enrichissant que l’action.

-De façon générale, n’investissez que ce que vous êtes prêts à perdre (comme en bourse). Dans mon cas, il m’a suffit de 500€ pour initier cette aventure. Et j’étais largement prêt à dépenser cette somme, ne serait ce que pour bénéficier d’une formidable expérience de terrain. C’est un peu comme si je me payais une formation à la création d’entreprise.

-Nous verrons dans le bilan de l’aventure (article à paraître)  que cette formation ne m’a finalement rien coûté.

Pourquoi choisir ce produit ?

Pour choisir un produit une seule règle pour vous comme pour moi : j’ai sélectionné un produit qui m’a convaincu, dont je connais les bénéfices et le fonctionnement, et que je suis capable de défendre !

5 Réponses to “Projet d’entreprise : « un mini business plan en QQOQCCP»”

  1. Jérôme said:

    Août 05, 10 at 19:51

    Cette technique QQOQCCP est très intéressante et semble adaptée à l’élaboration d’un business plan. Je pense que si l’on réfléchit souvent comme cela, on devrai avoir plus d’idées de business et d’innovation 🙂

  2. merlin said:

    Août 18, 10 at 08:39

    Merci. j’ai un projet là dessus cela me serai d’un très grand apport.

  3. DavidB_riche-et-heureux.fr said:

    Août 22, 10 at 22:41

    Intéressant de se lancer dans un job d’été (qui ne le restera peut-être pas ?) comme dans un « gros » projet.
    J’attends le bilan avec impatience pour voir si l’étude de marché a été à la hauteur.
    Sinon, bin on recommence avec autre chose après avoir trouvé ce qui a cloché… 😉

  4. JeanN said:

    Sep 10, 10 at 21:50

    Bonjour,

    Bonne entrain en matière, il reste plus cas passer à l’action.

    Bien amicalement
    Jean

  5. appartement Claix said:

    Mar 09, 11 at 08:25

    pour ma part je préfère utiliser le mnemotechnique CQQCOQP ca se retient plus facilement

    c’est une méthode que j’utilise depuis mes débuts dans l’industrie, et je mets à toutes les sauces …

    notamment quand je dois créer de la matière pour un site internet

    content de ne pas etre le seul à utiliser des techniques simples et efficace !


Et vous ? Qu'en pensez-vous ?


Rss Feed Tweeter button Facebook button