Promotion ou canapé ?

Lounging aroundJe suis un homme et, dans le milieu dans lequel je travaille, je ne vois pas par quel biais je pourrais profiter de la promotion canapé (non, non, je vous assure que je ne vois pas !). En revanche, je suis aujourd’hui troublé par une décision importante que je vais devoir prendre. C’est une chance formidable ! J’ai le choix d’accepter ou non une très bonne promotion. Mais celle-ci bouleverse mon projet de travailler depuis mon canapé (ou plus sérieusement en tant qu’« indépendant mobile »). Alors que dois-je choisir ? La promotion ou le canapé ?

Ce mois-ci, l’édition du festival « A la croisée des blogs » est organisée par Aurélien sur Web Entrepreneur débutant. Le thème est « apprivoiser la chance » et ce billet pourrait s’inscrire dans le cadre de cette édition. En effet, une promotion constitue une vraie chance ! Mais cette chance s’apprivoise en 3 étapes :

D’abord, une promotion, si c’est une chance, n’est pas le fruit du hasard. En effet, c’est plutôt la récompense d’efforts passés. Avant de rencontrer la chance, il faut faire un pas en avant vers elle. Souvent on utilise l’expression « provoquer la chance » pour illustrer cette première étape. Dans mon cas, je suis investi depuis maintenant 2 ans dans une entreprise et je mène des projet structurant pour son avenir.

Ensuite, une promotion constitue une  chance selon des points de vue à étudier :

Je lisais récemment dans la revue du livre « Soignez vos problèmes d’argent » sur plusriche.fr, ou encore « Fail-Safe Investing » sur DLPCDV,  l’importance de se constituer un capital à partir de sa carrière avant d’essayer de le faire fructifier. Cela parait être un pré-requis logique, alors à mon âge ne devrais je pas sagement accepter cette promotion intéressante ? Mais il est aussi tout à fait possible de se constituer un capital à travers une activité d’indépendant, pourvu que celle-ci soit profitable.

L’un des critères important pour prendre ma décision est la qualité de vie permise par ce job. J’ai fait dans un article récent l’annonce officieuse d’une nouvelle bien réelle : je serai bientôt papa ! J’ai donc vraiment envie de préserver ma vie de couple et ma vie de famille de trop longues heures de travail. La solution ? Travailler sur l’efficacité au travail. L’important n’étant pas le temps passé au travail mais la valeur ajoutée apportée dans ma fonction.

Parler de promotion alors que le maître de cette édition d’octobre, Aurélien, a saisit sa chance de vivre plus librement en refusant un job bien payé, montre encore à quel point la chance est subjective.

Alors finalement, la chance s’apprivoise-t-elle ?

J’aime bien appuyer mes choix grâce à de petites matrices de décisions. Alors pour tenter d’apprivoiser la chance, j’ai choisi d’étudier 5 voies plus ou moins précises que je pourrais suivre professionnellement. Ensuite, j’ai analysé ces voies selon à travers le PRISME (un acronyme né de lui-même) de 6 critères évalués de 1 à 4 (4 satisfaisant complètement le critère) :

(1) (2) (3) (4) (5)
Passion 3 2 4 3 4
Rémunération 4 2 1 3 1
Indépendance 2 2 4 3 4
Sécurité 4 4 1 2 1
Mobilité/vie famille 1 2 3 3 4
Entrepreneuriat 4 2 2 3 4
TOTAL 18 14 15 17 18

Sans rentrer dans le détail, la voie n°1 consisterait à accepter la promotion en question, et la voie n°5 à prendre le pari complètement fou de me consacrer à temps complet à ce blog et à tous ses projets satellites. En gros, je dois choisir à pile ou face ! La chance ne s’apprivoise pas si facilement… Espérons que j’ai de la chance de faire le bon choix !

Creative Commons License photo credit: smileham

9 réponses sur “Promotion ou canapé ?”

  1. Merci pour ta contribution David !

    Tu n’as donc pas fait de choix encore entre les voies 1 et 5 ?

    A score égal il me semble que la solution 1 est moins risquée (logique en même temps !)

  2. Merci à toi Aurélien d’organiser cette édition et de me donner ton avis. Il y a de fortes chances pour que je choisisses la solution 1 en effet. Mais venant de toi, cela m’étonne tout de même que tu te préoccupes de l’aspect « sécurité ». Dans le choix que tu as fais, qu’est ce qui étais pour toi sécurisant ?

    Sinon, le lien est édité !

  3. Si je peux me permettre, la différence entre Aurélien et toi comme tu le dis plus haut c’est que la famille va s’agrandir.
    Tes choix de vie vont obligatoirement devoir intégrer un nouveau paramètre de 3 kilos et quelques… 😉
  4. Félicitations au futur Papa ! Comme Jean-Philippe, je pense que ça pourrait être intéressant d’en discuter avec la future maman.
    J’ai aussi été étonnée que tu dises « Espérons que j’ai de la chance de faire le bon choix ». Je ne voyais pas ça en termes de chance, surtout après la belle matrice que tu nous avais faite. Moi qui fonctionne d’habitude plus au feeling qu’à la matrice, j’ai pourtant envie de te suggérer de pondérer les différents critères de ta matrice. En effet, est-ce que, pour toi aujourd’hui, la passion est aussi importante que la sécurité ? Est-ce que l’indépendance est aussi importante que la mobilité/vie de famille ? Etc…
    Si tu donnes un poids différents à tes 6 critères PRISME, tu obtiendras sans doute un autre résultat que l’égalité. Et ton choix serait plus facile ou en tous cas, plus confirmé, il me semble…
  5. D’abord, merci à tous pour vos commentaires et vos pistes de réflexions. J’ai volontairement abrégé l’article pour qu’il suscite des compléments en commentaire :
    : Je crois en effet que la différence entre Aurélien et moi sera d’environ 3 kilos ;). En revanche, comme le montre la matrice de décision, le véritable pendant de la sécurité, c’est aussi ma liberté de profiter à fond de la vie de famille !
    et Sophie : Merci ! La future maman a bien sûr été informée et puisque c’est une information plutôt positive, elle me soutiendrait dans la voie 1. L’important pour nous est de tenter « d’imposer » à mon employeur les conditions d’exercices idéales de ma mission.
    : Ma dernière phrase est bien sûre ironique et je ne m’en remettrais pas au hasard. A la fin de la rédaction de l’article j’en arrive à la même conclusion que toi… il faudrait pondérer les critères. à suivre par édition de l’article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.