Un article de fond ? Mais de fond de quoi ?

Gouffre de Padirac
Aujourd’hui mon planning de publication m’indique que je dois publier un article de fond !

Je suis donc censé faire un article de fond… de pension ? de cale ? d’artichaut ? de bouteille ? de ski (de fond) ? Pardon pour cet égarement, mais mon planning de publication ne m’aide vraiment pas… Dans ma liste d’attente d’articles à publier, je n’ai rien de concret…

Le problème, c’est que je me concentre sur des projets annexes. Ces derniers sont au cœur des préoccupations que je partage sur ce blog, mais hélas, ils ne me font pas produire la moindre ligne d’article pour l’instant. Il s’agit principalement de mon aventure entrepreneuriale, qui va se poursuivre sur internet, et d’un projet de logiciel de finances personnelles, avec une forte connotation développement personnel.

Devrais-je, si tôt, vous présentez en avant première mon logiciel de gestion de budget révolutionnaire ? Pourquoi pas… mais je préfère encore garder les choses un peu secrètes… Et puis avant cela, il faudra encore que je mettes en place le fameux système Aweber pour que vous puissiez vous inscrire à une newsletter vous informant de l’évolution du logiciel et faire un lancement de produit digne des plus grands ! (En attendant, vous pouvez vous abonner au flux RSS ou au compte twitter)

Non décidément, je crois… A moins que… Oui ! Miracle ! Une idée ! Je vais vous présenter …. En fait, non, je viens juste de toucher le fond… Ca n’est pas facile tous les jours la vie de blogueur.

A défaut de pouvoir rédiger un article de fond, je vous ferai peut être la semaine prochaine un article pour la forme… Mais en  forme de quoi ?? Allez savoir….

[PS : Désolé pour cette lecture à la fois désolante ou drôle mais utile pour vous informer que je travaillais beaucoup sur les projets liés à ce blog]

Creative Commons License photo credit: Despe_

6 réponses sur “Un article de fond ? Mais de fond de quoi ?”

  1. Raymond Devos, sors de ce corps ! 😉

    Bah, t’inquiète pas, je crois que nous en sommes tous là, l’inspiration ne peut pas être au rendez-vous sur commande : il suffit de voir les blogs qui reprennent tous la même info au même moment ou les mêmes articles qui tournent autour du même sujet.
    C’est pour ça qu’il est bon je trouve de sortir un peu de sa « thématique » et d’aller un peu voir ailleurs, ça aère les neurones 🙂
    Bonne continuation pour tes projets

  2. Merci Homonyme ! Tu as raison, je refuse de publier sur un thème où je n’aurais rien de nouveau à ajouter. J’ai donc préféré opter pour un ton volontairement décalé, tout en informant sur les raisons de cette situation. Merci pour ton soutien.
  3. D’autant plus que les articles de fond sont les plus longs à écrire (ne cherchez pas, il n’y a pas de jeu de mots …).

    Tu ne sembles pas perdre ton temps, ou te dissiper sur des choses inutiles. Pas de remords donc !

    Intéressant, ton projet de logiciel. Tu peux nous en dire plus (mais pas trop non plus, on est bien d’accord): online/offline, PC/Mac/Linux, langage, … ? (je suis particulièrement curieux car informaticien et un temps développeur …)

  4. En même temps que j’écrivais cet article, je me posais de nouvelles questions pour ce projet de « logiciel ». L’objectif de départ n’était pas de créer un outil complexe et je pensais construire un fichier excel avec des fonctions avancées en VBA. Je ne suis pas informaticien et je voulais quelque chose de simple, flexible, ouvert à tous. Aujourd’hui je manque un peu de de formalisme (modélisation précise), mais j’ai une bonne idée de ce que je veux construire. Avant d’aller trop loin dans les scripts VBA, je me posais la question de « professionnaliser » mon approche. Je voulais donc ralentir un peu se projet et tenter d’apprendre un langage comme le Pascal sous Delphi, pour développer pour PC, un logiciel offline donc. J’aurais pu aussi me lancer avec un couple PHP/MySQL mais j’ai des craintes sur la sécurisation des données. Un avis pour un développeur débutant ?
    1. En effet, un blogueur est un vrai entrepreneur ! Un vrai créateur ! Avec ses difficultés et ses faiblesses, surtout quand ce n’est pas un métier à temps plein !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.